DONNEZ DU SENS

à votre épargne

Devenir coopérateur Lucéole, c’est placer une partie de son épargne pour la production d’une énergie plus respectueuse de l’environnement, qui profite directement au citoyen que vous êtes.

Lucéole vous invite aujourd’hui à agir contre le réchauffement climatique et à contribuer à la préservation de notre belle planète pour les générations futures.

Souscrire à des parts d’une coopérative ?

Lucéole est une société coopérative. Cela veut dire qu’elle est directement gérée par ses coopérateurs. Chacun d’eux, peu importe le nombre de parts dont il dispose, peut exprimer une voix lors de l’assemblée générale de la coopérative et faire valoir sa volonté d’agir dans une direction ou une autre.

Chaque citoyen a la liberté de souscrire à une ou plusieurs parts et, de cette manière, de soutenir notre mouvement au service d’une énergie plus propre, qui profite directement à ses coopérateurs.

Chaque part vaut 100 euros.
Vous pouvez souscrire à une, deux, cinq, dix parts et plus, si le vent vous pousse.

De cette manière vous adhérez et vous soutenez une action collective et citoyenne, vous agissez en faveur du climat et contribuez à l’émergence d’une approche plus participative de la production d’énergie.

Comment est géré et investi l’argent des parts des coopérateurs ?

L’argent des parts non investi est conservé sur un livret d’épargne (banque TRIODOS).
Il est investi exclusivement dans le développement des projets (études d’incidences, procédure d’obtention de permis, de recours,…) puis dans la réalisation des projets une fois les permis d’exploitation obtenus (achat éolienne par exemple), en complément d’emprunts bancaires.

La coopérative veut investir dans des installations éoliennes, directement gérées par les citoyens et qui profitent à ses coopérateurs.

Y a-t-il un intérêt financier à souscrire à des parts de Lucéole ?

Un compte épargne, aujourd’hui, ne rapporte plus rien. Dans la plupart des cas, en raison des taux négatifs, des frais bancaires et considérant l’inflation, il coûte plus qu’il ne rapporte.

Or, cette épargne (ou du moins une petite partie) peut être mise au service de projet comme le nôtre et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique tout en rapportant plus à chaque coopérateur que si elle était laissée sur votre livret bancaire.

Autant en rapporte le vent

L’exploitation d’une éolienne est aujourd’hui rentable. Lucéole, une fois le projet lancé, générera du bénéfice, qui pourra être redistribué à ses coopérateurs sous forme de dividendes ou réinvesti dans d’autres projets. Pour chaque projet éolien mené par Lucéole, une société d’exploitation distincte sera mise en place. Ce sont ces sociétés qui feront remonter les bénéfices d’exploitation au sein de la coopérative.

C’est l’assemblée générale, et donc les coopérateurs, qui sera chargée de statuer sur l’affectation des bénéfices. Le dividende pour le capital est limité par la loi à 6 % par an maximum pour une coopérative agréée.

Chaque coopérateur, selon les estimations réalisées par le conseil d’administration et sous réserve des décisions que pourra prendre l’assemblée générale, peut espérer à terme profiter d’un dividende annuel de 2 à 4%, soit beaucoup plus que ce que rapporte un compte épargne.

Bien plus qu’une participation financière, un geste pour le climat

Mais vous l’aurez compris, l’enjeu est citoyen, environnemental, bien plus que financier.

Toutefois, l’occasion vous est ici offerte de mettre votre épargne au service d’une cause essentielle et d’agir concrètement pour le climat. La cerise sur le gâteau, c’est que cette participation reste rentable.

Alors, êtes-vous prêt à agir ?